Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Télétravail : les salariés veulent généraliser l’expérience

Management

-

01/07/2020

Difficile à instaurer avant le Covid-19, le télétravail semble avoir (re)gagné ses lettres de noblesse durant le confinement. Une étude réalisée par Opinionway pour Jouve, en partenariat avec Maddyness durant la première quinzaine de juin montre que l’expérience est concluante mais doit encore s’améliorer.


Synonyme de “fainéantise” pour de nombreux patrons, le télétravail a pourtant a été la clé de voûte de l’économie française au cours des trois derniers mois. La pratique s’est, en effet, largement démocratisée. Imprévue, sa mise en place a t-elle été bien vécue par les salariés ? Pour répondre à cette question, Opinionway a sondé plus de 1000 salarié·e·s ayant télétravaillé durant le confinement, à grande majorité (73%) dans le secteur des services et de l’industrie (18%). Maddyness vous livre les quatre grands enseignements à en tirer. 

Une découverte pour les salariés mais pas les patrons

Malgré la réticence de certains chefs d’entreprise, la moitié d’entre eux avaient déjà instauré cette pratique dans leur société. Pourtant, seuls 37% des salarié·e·s interrogé·e·s l’utilisaient de manière régulière ou occasionnelle. Ainsi, le confinement a permis à environ deux tiers des Français et Françaises de découvrir cette pratique à temps complet (70%) ou partiel (30%). Globalement, cette expérience leur a plu puisque 90% d’entre eux indiquent avoir une bonne image du télétravail, un taux qui monte à 98% chez les personnes le pratiquant déjà et les petites structures de moins de 10 personnes mais qui chute à 71% pour les salarié·e·s bénéficiant d’une connexion insatisfaisante. Ce qui témoigne de l’importance d’une meilleure couverture internet ou 4G (voire 5G) du territoire pour généraliser ce type de collaboration. Actuellement, 86% des personnes interrogées estiment avoir une bonne connexion, un taux important mais pas suffisant, surtout pour celles et ceux désirant s’installer loin des grandes agglomérations.  

Un modèle vertueux mais qui manque de liens humains

Si le télétravail est sollicité par les Français·es, ce n’est pas pour rien: 63% du panel estime qu’il permet de gagner du temps (sur les trajets), de mieux s’organiser (44%) et de mieux maîtriser son budget alimentaire (38%). Mais ces bénéfices se traduisent aussi pour l’entreprise puisque 25% des salarié·e·s estiment être plus productifs à la maison qu’au bureau. L’absence de bruit et de sollicitation accroît la concentration et donc la productivité.

Malgré tout, ce modèle possède quelques points noirs puisque 4 personnes interrogées sur 10 déplorent un manque de contact avec leurs collègues et près d’un tiers souligne un risque d’isolement. Un quart des employé·e·s craint également de ne pas réussir à bien définir la limite entre vie pro et vie perso, un écueil grandement souligné pendant le confinement et reconnu par de nombreux indépendants. 


Au final, le télétravail permet aux individus de gagner en flexibilité. Néanmoins 27% des interrogé·e·s estiment que ce gain d’autonomie n’est pas choisi mais subi, ce qui montre le besoin de créer un lien de confiance entre les managers et leurs équipes. 

Des outils adaptés et efficaces

Pour conserver un bon niveau d’information au sein de leurs équipes, 7 entreprises sur 10 ont mis à disposition de leurs salarié·e·s des outils collaboratifs de type Slack, Microsoft Teams, Zoom, Klaxoon, Trello…Une nouveauté pour certaines sociétés mais pas pour toutes puisque 46% d’entre elles les utilisaient déjà avant le Covid-19, un taux qui monte même à 63% dans l’industrie. Seule une entreprise sur dix n’en utilisait aucun, ce qui témoigne d’une digitalisation importante mais pas totale des sociétés françaises. Ces outils ont été plébiscités par 97% des salarié·e·s qui en ont pleinement été satisfaits. Ils ont loué leur facilité d’utilisation, leur fiabilité et leur caractère complet (90% ). Leur usage s’est majoritairement cantonné aux relations internes avec leurs collègues et leurs supérieurs, nettement moins avec leurs clients (68%). Globalement, 6 salarié·e·s sur 10 estiment que la crise a accéléré la digitalisation de leur entreprise, que ce soit en instaurant le télétravail ou en intégrant de nouveaux outils de collaboration. 

Une expérience à réitérer sous conditions

Travailler à la maison est loin d’être une sinécure pour tout le monde. Certains ont des enfants, vivent dans un petit appartement ou ne bénéficient pas d’une bonne connexion internet. Malgré tout, 88% des personnes interrogées ont jugé l’expérience satisfaisante voire très satisfaisante et plus de 9 salarié·e·s sur 10 aimeraient la réitérer quelques jours par semaine (51%), à temps plein (17%) ou plus occasionnellement (26%). À condition de pouvoir travailler dans de bonnes conditions, c’est-à-dire, de bénéficier de matériel informatique de bonne qualité (45%), d’une indemnité pour l’électricité (43%) et d’un meilleur équipement en termes de bureau. La mise en place de moments de cohésion sociale constitue un besoin important pour un salarié sur quatre uniquement. 

Si le confinement a chamboulé la santé économique du pays, il a néanmoins démontré que les sociétés sont bien plus flexibles qu’elles ne veulent le faire croire. Reste à savoir si les espoirs des Français·es seront entendus ou non à l’avenir et quelles conséquences le télétravail aura sur la notion de bureau, de cohésion et de performance.

Source: Maddyness

50 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Management

Pourquoi être trop efficace peut nuire à votre carrière ?

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

23 octobre

Management

Télétravail : Microsoft va proposer des “trajets virtuels” aux utilisateurs de Teams

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

30 septembre

Management

Salima Benhamou : « Télétravail : il faut faire évoluer notre culture managériale en France »

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

12 août