Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

L’échographie pulmonaire portative utile au diagnostic de pneumopathie Covid-19 : une étude pilotée par le Pr Falgarone et le Pr Seror

Innovation

-

14/12/2020

Géraldine Falgarone et Olivier Seror, professeurs des universités de l’UFR Santé, Médecine et Biologie Humaine (SMBH) de l’université Sorbonne Paris Nord, médecins à l’hôpital Avicenne à Bobigny (respectivement dans l’Unité de Médecine ambulatoire et le service de radiologie interventionnelle) ont mené une étude sur l’usage de l’échographie pulmonaire portative dans la pneumopathie Covid-19.  Les résultats de cette étude, faite en collaboration avec l’INSERM, ont fait l’objet d’une publication dans la revue Aging le 30 octobre 2020.

Dès le début de la pandémie, le scanner thoracique s’est imposé comme examen diagnostique de référence et de caractérisation de la sévérité de la pneumopathie Covid-19. Les aspects organisationnels induits par les mesures barrières (notamment la gestion des flux de patients testés positifs au Covid-19) sont apparus comme une limite de cet examen en période de crise sanitaire.

Dans ce contexte, cette équipe de cliniciens et de chercheurs du GHU AP-HP Hôpitaux Universitaires Paris Seine-Saint-Denis à Bobigny a étudié l’usage de l’échographie pulmonaire portative dans la pneumopathie Covid-19 et créé un index pour diagnostic et le suivi quotidien des patients atteints de pneumonie COVID-19.

Les auteurs ont créé un index de sévérité échographique à partir de précédents travaux dans le syndrome de détresse respiratoire aigu, basé sur une évaluation routinière et robuste de 12 points d’échographie pulmonaire. Au seuil de 0,32, l’index échographique montrait d’excellentes performances diagnostiques de 96% pour détecter un scanner thoracique anormal. Au même seuil, l’index échographique montrait des performances diagnostiques pour détecter les patients nécessitant une oxygénothérapie, supérieures au scanner thoracique.

Les résultats de ces travaux montrent l’utilité de l’échographie pulmonaire portative pour diagnostiquer et caractériser la sévérité d’une pneumopathie Covid-19, tout en respectant les règles d’hygiènes et les gestes barrières, avec une robustesse liée au choix méthodologique et à l’indice créé et rapporté dans l’étude. Ils prorogent une publication récente de cette même équipe qui visait à évaluer la mortalité de la pneumopathie COVID-19 chez la personne âgée. Bousquet G, Falgarone G, et al.  ADL-dependency, D-Dimers, LDH and absence of anticoagulation are independently associated with one-month mortality in older inpatients with Covid-19. Aging (Albany NY). 2020 Jun 23;12(12):11306-11313. doi: 10.18632/aging.103583. Epub 2020 Jun 23.

Pour en savoir plus, retrouvez le communiqué de presse de l’AP-HP.

Vous pouvez consulter les résultats de cette étude ici.


33 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Innovation

Ma Thèse en 180s : inscriptions ouvertes pour l’édition 2021

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

15 janvier

Innovation

La Chine atteint la suprématie quantique à partir d’une machine photonique

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

29 décembre

Innovation

Les èvenements SYLABE reviennent en 100% digital

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

16 novembre

1