Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Comment ces jeunes ont trouvé un emploi en pleine crise

Carrière

-

30/12/2020

Il y a un an, ils étaient les rois du marché de l'emploi. Aujourd'hui, beaucoup doivent revoir leur plan pour espérer décrocher un job. Comment les jeunes diplômés s'adaptent-ils à la crise ? Rencontre avec une génération résiliente.

« Un million de jeunes ont été recrutés depuis août en CDD de plus de 3 mois et en CDI, soit un niveau équivalent à 2019 », indiquait la ministre du Travail Elisabeth Borne, le 26 novembre. Un discours qui se voulait rassurant, alors même qu'il s'inscrivait dans le cadre de l'annonce de nouvelles mesures pour soutenir les jeunes diplômés et les étudiants les plus en difficulté .

A-t-on évité la catastrophe tant annoncée ? La mobilisation générale semble en tout cas payer. Sans conteste, les coups de pouce de l'Etat pour l'embauche des alternants et des jeunes diplômés aident, de même que l'ensemble des mesures du plan « 1 jeune 1 solution », annoncé cet été, le tout chiffré à 6,7 milliards d'euros, soit un triplement des moyens consacrés aux jeunes.

Partout la solidarité s'organise, notamment du côté des écoles et des universités : des forums emploi virtuels aux ateliers sur les CV, en passant par les connexions renforcées avec le réseau d'alumni. Ainsi, Dauphine Alumni, remerciait ses adhérents par mail le 1er décembre d'avoir réussi, grâce à eux, à collecter 41 offres d'emplois, alternances et stages en une semaine. Il faut célébrer les petites victoires, avant de repartir au combat : « Plus que jamais nos jeunes Dauphinois ont besoin de vous ! »

Un combat nécessaire, car les postes se sont bien raréfiés. L'Apec signale que les offres d'emploi accessibles aux débutants sont en baisse de 39 % sur la période de janvier à novembre 2020 (contre - 28 % pour les cadres confirmés). « C'est très dur sur les secteurs économiques les plus touchés comme l'événementiel, le tourisme, mais aussi le marketing », a confirmé Alice Guilhon, directrice générale de Skema Business School et responsable à la Conférence des grandes écoles, lors d'un point presse le 27 novembre. La possibilité donnée aux diplômés de réaliser un stage jusqu'au printemps offre une soupape bienvenue. Un pansement qui ne saurait masquer les difficultés rencontrées sur le terrain.

Reste que certains parviennent à sortir de l'ornière et décrochent le contrat tant attendu. Comment ? Evidemment, la martingale n'existe pas, de nombreux jeunes diplômés ont choisi d'écrire un chapitre différent de celui qu'ils avaient envisagé. Nous avons choisi de vous raconter leurs parcours.

Giorgio et Margaux, la reconversion à 180°

Fanny, le choix gagnant du numérique

Vadim, la mobilité régionale pour maximiser ses chances

Paul et Clara, l'appel de la fonction publique


Source: Les Echos Start


25 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Carrière

L’estime de soi à l’épreuve de la recherche d’emploi, comment garder confiance ?

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

15 janvier

Carrière

Reconversion professionnelle : « J'ai quitté la finance pour le métier d'enseignant, sans aucun regret »

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

14 janvier

Carrière

Les dix mots et expressions à bannir au travail en 2021

photo de profil d'un membre

Julie Bragato

13 janvier